Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2017 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.
Sénatoriales 2017 :
Cinq sénateurs à désigner pour les 2.541 grands électeurs essonniens  
www.corbeil-infos.fr

Politique

Le dimanche 24 septembre, les 2.541 grands électeurs que compte le département de l’Essonne devront élire cinq sénateurs ou sénatrices. Parmi les sortants, Serge Dassault (LR) a renoncé à se représenter. Dans un courrier, il évoque un non-cumul et son âge pour justifier sa décision.

Le dimanche 24 septembre 2017, les 2.541 grands électeurs que compte le département de l’Essonne, qu’ils soient députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux ou conseillers municipaux, vont devoir désigner cinq sénateurs ou sénatrices qui siégeront pour une durée de six ans. Du côté des sortants, Michel Berson (LREM) est en 7ème position dans la liste de rassemblement des progressistes qui a à sa tête Olivier Leonhardt (PS), le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois. Claire-Lise Campion (PS) est pour sa part en 6ème position dans une liste dirigée par Carlos Da Silva (PS), conseiller régional. De son côté, Serge Dassault (LR) a choisi de ne pas se représenter. Toutefois, le conseiller départemental appel à voter pour Jean-Raymond Hugonet, tête de liste « Les Républicains ». Quant à Vincent Delahaye (UDI), maire de Massy, il figure à la première place d’un groupe de 7 candidats et candidates baptisé « Liste libre et indépendante pour l’Essonne ». De son côté, Jean-Vincent Placé (PE) ne s’est pas encore déterminé. Après avoir été victime d’une violente agression, l’ex-Secrétaire d’Etat a laissé entendre qu’il pourrait abandonner la politique. 

 

Le cas Serge Dassault

 

Dans un courrier adressé aux grands électeurs locaux, Serge Dassault (LR) tente de justifier l’absence de sa candidature à sa propre succession. « J’ai choisi de ne pas solliciter, auprès de vous, le renouvellement de mon mandat de sénateur de l’Essonne », fait-il savoir dans une missive datée du 5 septembre 2017.  « La loi votée par les socialistes en 2015, la première de l’histoire de la République, impose à un chef d’entreprise qui travaille partiellement avec l’Etat de choisir entre le mandat de sénateur et la présidence de sa société », indique-t-il en précisant qu’il est « le seul parlementaire visé ». « Depuis un siècle, mon père puis moi nous construisons des avions de combat pour la France. Et pour écarter toute ambiguïté, je me suis toujours abstenu de participer à un vote du budget de la Défense », ajoute l’industriel qui préfère donc conserver la présidence de son importante entreprise. Dans sa lettre, l’ex-maire de Corbeil-Essonnes évoque également son âge pour expliquer sa décision. A noter que Serge Dassault ne parle pas des soucis qu’il a rencontré pour obtenir une investiture, que ce soit dans son propre camp ou du côté de « La République en Marche ! » qu’il a également sollicité Il élude aussi les cinq ans d’inéligibilité qui le menace après avoir été condamné pour « dissimulation d’argent au fisc », une peine qui est tombée le 2 février 2017 et pour laquelle il a fait appel.

 

Bernard Gaudin - 7 septembre 2017  

politique-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Sénatoriales 2017 : Dans le département de l'Essonne, cinq sièges sont à pourvoir.