Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Saintry-sur-Seine :
Un jugement du tribunal correctionnel diversement apprécié

Politique

www.corbeil-infos.fr

Le mardi 20 février 2018, le tribunal correctionnel d’Evry s’est prononcé dans l’affaire opposant la maire, des élus de la majorité et un employé communal, à Eloy Gonzalez. Pour le juge, il s’agissait d’apprécier le caractère de certains sobriquets publiés sur le blog de l’élu de l’opposition.

Poursuivi pour des faits de diffamation présumés à l’encontre de Martine Cartau-Oury, maire de Saintry-sur-Seine, d’élus de la majorité locale et d’un agent de la commune, Eloy Gonzalez, conseiller municipal d’opposition, a fait l’objet, le mardi 20 février 2018, d’un jugement mêlant tout à la fois condamnations et relaxes. En effet, le tribunal correctionnel d’Evry saisi pour certaines « attaques » parues sur le site Internet « Saintryinfo.fr » appartenant à Eloy Gonzalez a estimé que les sobriquets « pantin », « diablotin », « jouet » et « marionnette » attribués au directeur de cabinet de la maire étaient diffamants. Aussi, l’élu de l’opposition a été condamné à payer à l’employé communale la somme de 150 euros au titre de dommages et intérêts et de 150 euros au titre des frais de procédure engagés. Concernant Martine Cartau-Oury qui a été traitée « d’ânesse de maire » sur le blog de son opposant, elle a obtenu gain de cause devant le tribunal qui a condamné Eloy Gonzalez à payer à la maire de Saintry-sur-Seine la somme de 150 euros au titre de dommages et intérêts et de 150 euros au titre des frais de procédure engagés. Quant aux autres propos comme « Gang de requins » ou « rats » visant la maire et d’autres élus de la majorités, le juge s’est prononcé pour une relaxe.

 

« La justice a été rendue », estime Martine Cartau-Oury

 

Dans un communiqué, la maire de Saintry-sur-Seine estime que la justice a été rendue en condamnant Eloy Gonzalez, conseiller municipal, pour injures et diffamations pour des propos tenus dans son blog à son encontre et à celle de son collaborateur. « Cela va permettre aux institutions locales de travailler pour les administrés dans la sérénité », souligne Martine Cartau-Oury. Contacté, Eloy Gonzalez a accepté de réagir. « Je ne partage pas l’appréciation du président du Tribunal Correctionnel d’Evry quand il me dit qu’il serait nécessaire d’abandonner l’humour dans le cadre de mon opposition politique à Saintry-sur-Seine », fait-il savoir. « La violence étant le dernier argument des faibles, la seule arme que je m’autorise à employer est l’humour », indique-t-il. « Je partage si peu les propos du président que j’ai interjeté appel du jugement prononcé à la vitesse de l’éclair », précise l’élu d’opposition. « Ce même mardi, alors que le président de l’Assemblée Nationale  a demandé à monsieur Wauquiez de s’excuser pour avoir traité tous les élus d’En Marche de guignols, ce qu’il n’a pas fait, j’ai été  condamné pour avoir qualifié monsieur Aguin de jouet, de diablotin, de pantin et de marionnette », souligne-t-il.

 

Bernard Gaudin - 23 février 2018

Réagissez sur Facebook

politique-corbeil

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

 

Soutenez Corbeil-infos !

 

Si cet article vous a intéressé et si vous souhaitez quʼil y en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer au développement de « Corbeil-infos » et à son indépendance en faisant un don, même modeste et ponctuel.    

 

 

 

-

 

Saintry-sur-Seine : Martine Cartau-Oury et Eloy Gonzalez commentent diversement le jugement.

Photo : DR DPréserver son capital auditif est devenu une question de santé publique. C’est pourquoi le ministère de la Santé, l’Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES) et les Agences Régionales de Santé (ARS) soutiennent l’association « Audition Solidarité ». Dans son message, Florent Lagalice a rappelé que les oreilles sont comme des muscles. « Il faut les laisser se reposer de temps en temps », a-t-il souligné. « Vous avez la chance de pouvoir entendre alors prenez soin de votre écoute », a insisté l’intervenant avant de donner un petit conseil à son auditoire. « Si, quand vous rentrez à la maison, on vous demande pourquoi tu cries, c’est qu’il est temps de mettre vos oreilles au repos », a-t-il déclaré.R