Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Saint-Germain-lès-Corbeil :
La gendarmerie à l’heure
de la Police de Sécurité
du Quotidien

Société divers

www.corbeil-infos.fr

En déplacement dans l’Essonne, le directeur général de la gendarmerie nationale a officialisé la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien en zone gendarmerie. Aux côtés de la préfète, le général Richard Lizurey a parlé d’un nouvel état d’esprit en direction de la population.

 

Accompagné de Josiane Chevalier, préfète de l’Essonne, et de Yann Petel (LR), maire de Saint-Germain-lès-Corbeil, le général Richard Lizurey s’est rendu, le lundi 5 mars 2018, à Saint-Pierre-du-Perray. Il s’agissait pour le directeur général de la gendarmerie national d’officialiser, dans les locaux de la brigade locale, la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) en zone gendarmerie. Dans un premier temps, la commandante Julie Piatti, responsable de la compagnie de gendarmerie d’Evry, a présenté un dispositif novateur axé sur la proximité avec la population. « En revisitant le contact avec les citoyens, nous allons mieux cerner leurs préoccupations, leurs attentes, et nous pourrons y répondre en partenariat avec les maires et leurs polices municipales », a-t-elle expliqué en évoquant deux objectifs. « Le but est de multiplier les échanges physiques et spontanés avec les habitants, les commerçants, les chefs d’entreprises, les responsables d’établissements scolaires, les sociétés de transport et les bailleurs sociaux », a-t-elle indiqué. « Il s’agit aussi d’être présent sur le terrain à des moments où le sentiment de sécurité peut être un peu faible », a souligné la cheffe d’escadron en citant, notamment, les sorties d’école, les transports, les rassemblements publics et les marchés. Pour sa part, le lieutenant Julien Petit, responsable de la brigade de Saint-Pierre-du-Perray, a présenté un nouvel outil qui, sous la forme d’un smartphone ou d’une tablette, permet aux gendarmes d’accéder à tous les fichiers de la gendarmerie. « Nous pouvons ainsi avoir facilement des renseignements sur  les véhicules, les personnes et les titres sécurisés », a-t-il confié.   

« Libérer du temps en simplifiant les démarches ! »  

 

Avant de se rendre sur le terrain pour dialoguer avec les commerçants de la Croix Verte et la responsable du collège La Tuilerie, le général  Richard Lizurey a insisté sur la nécessité pour les gendarmes de libérer du temps en simplifiant les démarches internes et les procédures. « La création de notre brigade numérique va permettre de soulager la brigade pour que les citoyens puissent l’appeler 24 heures sur 24 tout au long de l’année », a-t-il annoncé en parlant d’un nouvel état d’esprit en direction de la population. De son côté, Josiane Chevalier s’est félicité du lancement officiel de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) en zone gendarmerie. « Il s’agit de revenir au cœur de métier et de laisser de l’initiative au niveau local en le responsabilisant », a indiqué la préfète avant d’évoquer une modernisation avec de nouveaux moyens donnés aux gendarmes et aux policiers. « Les tablettes s’inscrivent dans cette modernité », estime-t-elle. « L’instauration d’une main courante, ce qui est nouveau pour les gendarmes, tout comme la fonction contact avec les commerçants et les responsables d‘établissements scolaires, devraient permettre d’alimenter la nécessaire synergie des moyens avec tous les acteurs de la sécurité », a aussi fait savoir Josiane Chevalier.

 

Bernard Gaudin - 8 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

  

societe-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Saint-Germain-lès-Corbeil : Josiane Chevalier, le général Richard Lizurey et Yann petel entre le centre commercial et le collège.