Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

www.corbeil-infos.fr

Devant le Centre Hospitalier Sud Francilien, des usagers et des membres du personnel ont dénoncé le régime sec imposé à la structure hospitalière. Deux députées de Gauche ont participé au rassemblement organisé par l’association politique « Le Printemps de Corbeil-Essonnes ».

 

Initié par « Le Printemps de Corbeil-Essonnes », un rassemblement devant le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) a mobilisé, le jeudi 12 avril 2018, usagers et personnels. Deux députées, Caroline Fiat (FI) et Elsa Faucillon (PCF), ont participé à la rencontre et au dialogue qui visait à dénoncer, notamment, la dégradation du temps de travail au sein de la structure hospitalière, son déficit budgétaire estimé à 15 millions d’euros et la suppression annoncée d’un cinquantaine de postes imposée par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Ile-de-France. « Ces suppressions se rajoutent aux fermetures de trois hôpitaux dans le Nord Essonne avec 500 postes supprimés », déplore Catherine Fayet, déléguée syndicale Sud Santé 91. « Partout sur tout le territoire essonnien, le service public de santé est attaqué, les personnels sont en souffrance et la médecine libérale est en crise », regrette-t-elle en évoquant également  la pénurie de médecins libéraux dont beaucoup sont partis à la retraite, que ce soit en zone urbaine ou en zone rurale.

« Donner la parole aux agents de l’hôpital et aux patients ! »

 

Membre actif du « Printemps de Corbeil-Essonnes », Bruno Piriou, conseiller municipal d’opposition, s’est réjoui du succès de l’opération mise en place devant le hall du Centre Hospitalier Sud Francilien. « Notre association a souhaité donner la parole aux agents de l’hôpital et aux patients », nous a-t-il confié en se félicitant de la présence de deux membres de l’Assemblée Nationale. « Comment se fait-il que dans un pays aussi riche, les personnels souffrent de tant de difficultés à exercer dignement leur mission de service public », s’interroge-t-il en espérant que cette rencontre permettra de contribuer à la convergence des luttes mises en oeuvre pour défendre les services publics.

 

Bernard Gaudin - 13 avril 2018

social-corbeil

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Hôpital Sud Francilien : Usagers et membres du personnel ont évoqué la situation de l'hôpital de Corbeil-Essonnes.
Hôpital Sud Francilien :
Un meeting pour dénoncer la dégradation du système de santé

Social

Réagissez sur Facebook

Photo : DR

Hôpital Sud Francilien : Députée de la France Insoumise, Caroline Fiat a évoqué la situation précaire des hôpitaux publics.

Photo : DR