www.corbeil-infos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Sport

www.corbeil-infos.fr
Football :
Viry-Châtillon en 16èmes de finale de la Coupe
de France face à Caen

Réagissez sur Facebook

loisirs-corbeil

Une saison en seconde division nationale

 

Pour L’ES Viry-Châtillon, cette qualification en 16ème de finale s’apparente à une belle bouffée d’oxygène. Il faut dire que le club essonnien a dû affronter, l’été dernier, une double relégation, l’une sportive et l’autre administrative, en passant de la Nationale 2 à la Régionale 1. Il  faut savoir que les Castelvirois ont déjà participé à un 16ème de finale de la Coupe de France. C’était en 1978 contre le Gazélec d'Ajaccio, un club de D2 qui les avait battu sur le score de 3 à 1. il faut également rappeler que l’ES Viry-Châtillon a évolué une saison en 2ème division nationale. C’était en 1982 et 1983. A cette occasion, il ont rencontré deux fois l’AS Corbeil-Essonnes, un voisin qu’il ont battu à deux reprises.

 

8 janvier 2019

 

 

 

 

 

 

 

  

Pour la seconde fois de son histoire, l’équipe de football de l’ES Viry-Châtillon accède aux 16èmes de finale de la Coupe de France. Après avoir battu le SCO Angers le 5 janvier 2019, les Castelvirois devront affronter Caen le 23 janvier 2019, une autre formation de Ligue 1.

 

Evoluant en Régionale 1, l’équipe de football de l’ES Viry-Châtillon s’est payé le luxe de se qualifier pour les 16èmes de finale de la Coupe de France en battant (1-0), le samedi 5 janvier 2019, au stade Henri Longuet, Angers, une formation de Ligue 1. L’exploit réalisé par les Castelvirois est une première depuis 1986 dans la mesure où une équipe de R1, ex-Division d’Honneur, 6ème division nationale, n’avait plus éliminé une Ligue 1 en Coupe de France depuis Evry, une autre formation essonnienne, aux dépens de Toulon il y a 33 ans. A noter que c’est Mahamadou Sacko qui a inscrit le seul but du match à la 51ème minute de jeu. Jusqu’à l’ultime seconde de la partie, les joueurs de l’ES Viry-Châtillon se sont dépassé physiquement et moralement pour préserver leur maigre avantage. « Je suis un vieux monsieur, je vais avoir 58 ans à la fin du mois et je ne peux pas vous dire que j’ai traversé le match facilement », a confié à la presse Pascal Mazeau, le président du club de football castelvirois. « Ce match, je l’ai vécu partiellement dans la rue, avec la police nationale qui était là pour la sécurité », a-t-il précisé en avouant que « les émotions étaient trop fortes ». Le mercredi 23 janvier 2019, à 18 heures 30, Viry-Châtillon recevra Caen, une formation actuellement 16ème en Ligue 1. Nul doute que les joueurs en jaune auront à coeur de réaliser une nouvelle prouesse historique.

Viry-Châtillon : L'équipe qui a évolué en seconde division nationale en 1982 et 1983.
Viry-Châtillon : Confrontation entre l'ES Viry-Châtillon et l'AS Corbeil-Essonnes (2-0) en février 1983 pour le compte du championnat de France de seconde division. A droite, un certain Oswaldo Piazza sous les couleurs corbeil-essonnoises.
Viry-Châtillon : Mahamadou Sacko marque le but de la victoire pour les Castelvirois face à Angers.

Copie d’écran : Eurosport