Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Social

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Essonne :
Une tribune pour soutenir
le rapport Borloo sur l’avenir
des banlieues

Alors que le chef de l’Etat s‘apprête à dévoiler une liste de mesures destinées à améliorer la vie dans les quartiers sensibles, des élus essonniens apportent leur soutien au rapport Borloo pour les banlieues. Les signataires insistent sur l’urgence d’agir et la nécessité d’obtenir des moyens.

Le mardi 22 mai, le chef de l'Etat doit dévoiler les mesures concrètes destinées à améliorer la vie dans les quartiers difficiles. Il semblerait qu’Emmanuel Macron ne soit pas décidé à suivre les préconisations suggérées par Jean-Louis Borloo dans son rapport de 60 pages intitulé « Vivre ensemble - Vivre en grand la République ». En présence d’élus, d’entrepreneurs et d’acteurs de terrain, le président de la République devrait expliquer que c’est toute la politique du gouvernement qui concourt à l'amélioration de la vie dans les banlieues. Selon lui, « l’enjeu n'est pas de réinventer de grands dispositifs qui viennent d'en haut ».

 

Une tribune essonnienne pour soutenir le plan Borloo

 

Dans une  tribune publiée le 21 mai 2018, Stéphane Beaudet (DVD), président de l’Association des Maires d’Ile-de-France, maire de Courcouronnes, et une quarantaine de maires franciliens concernés par la politique de la Ville confirme au chef de l’Etat leur soutien au plan Borloo pour les banlieues et leur volonté d’être associés à sa mise en oeuvre. Cette tribune rappelle le contexte et pose quelques enjeux comme l’urgence à agir et la nécessité d’obtenir des moyens. L'indispensable participation des blocs communaux et intercommunaux à la mise en œuvre des outils aux côtés d’un Etat stratège est également mise en avant.     

 

Dans l’Essonne, une trentaine de quartiers sensibles

 

Dans l’Essonne, pas moins de dix-huit localités disposent de 31 quartiers jugés plus ou moins difficiles. Ces Zones Urbaines Sensibles (ZUS) sont recensées dans un classement allant de « 1 » à « 4 » selon le degré de délinquance, de violences urbaines et autres trafics alimentant une économie souterraine. Le niveau « 1 » de cette nomenclature concerne des « Quartiers Sensibles de Non Droit (QSND) » avec des phénomènes de bandes, des faits de violences urbaines, des règlements de comptes et des trafics en tout genre. Le niveau « 2 » rassemble les « Quartiers Sensibles Très Difficiles (QSTD) » qui font l’objet de faits de délinquance réguliers et de toutes sortes. Le niveau « 3 » est consacré aux « Quartiers Sensibles Difficiles «(QSD) » marqués par des faits de délinquance assez réguliers, des trafics de drogue et autres, ainsi que par des violences urbaines nocturnes alimentées par de petites tensions. Quant au niveau « 4 », il concerne les « Quartiers Sensibles Problématiques (QSP) » avec une petite délinquance plus ou moins régulière pouvant exploser a certains moments.  

 

Bernard Gaudin - 22 mai 2018

social-corbeil

Réagissez sur Facebook

Essonne : Le quartier des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes.

 

 

Les 31 quartiers sensibles essonniens... 

 

Niveau 1 : Corbeil-Essonnes - Les Tarterêts, Evry - Les Pyramides, Grigny - La Grande Borne et Grigny 2
 

Niveau 2 : Athis-Mons - Le Noyer Renard, Corbeil-Essonnes - Montconseil, Courcouronnes - le Canal, Etampes - Le Plateau de la Guinette, Evry - Les Aunettes et les Epinettes, Les Ulis - Quartier Ouest, Massy - Le Grand Ensemble, Montgeron et Vigneux-sur-Seine - La Prairie de l’Oly, Vigneux-sur- Seine - La Croix Blanche
 

Niveau 3 : Sainte-Geneviève-des-Bois - Les Aunettes

 

Niveau 4 : Brunoy - Les Hautes Mardelles, Corbeil-Essonnes - L’Ermitage et La Nacelle, Draveil - L’Orme des Mazières-Danton, Draveil et Vigneux-sur-Seine - Les Bergeries, Epinay-sous-Senart - Cinéastes-Plaine, Etampes - Emmaus-Saint-Michel et La Croix de Vernailles, Evry - Le Bois Sauvage et Le Champtier du Coq, Longjumeau - Quartiers Sud, Quincy-sous-Sénart: Vieillet, Ris-Orangis - Grand Ensemble du Plateau, Savigny-sur-Orge - Le Grand Vaux  et le Prés Saint-Martin
 

 

La tribune...