www.corbeil-inos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

Société

www.corbeil-infos.fr
Essonne : 
650 des 900 km de routes départementales limitées à 80 Km/h vont repasser 
à 90 Km/h

Président du Conseil Départemental, François Durovray s’est prononcé pour le retour à une vitesse de 90 Km/h sur 650 des 900 kilomètres limités à 80 Km/h. « C’est un sujet que je vais aborder avec le préfet, les forces de l’ordre et les associations de sécurité routière », a-t-il précisé.

Le mardi 18 juin 2019, invité de « Première édition » sur la chaîne d’information télévisée  « BFM », François Durovray (DVD), président du Conseil Départemental de l’Essonne, s’est prononcé en faveur du retour à une vitesse autorisée de 90 Km/h sur une grande partie des routes départementales essonniennes actuellement limitées à 80 Km/h. « C’est une décision de bons sens », a-t-il affirmé. « Nous avons, dans notre département, 1.400 kilomètres de routes départementales.  Près de 900 kilomètres sont passés à 80 Km /h. Je vais donc proposer aux associations de sécurité routière de repasser 650 de ces 900 kilomètres à 90 Km/h selon un principe simple, celui de regarder chacune de ces routes », a-t-il expliqué. « J’ai la chance d’avoir un réseau en bon état, qui est entretenu, et nous allons maintenir à 80 Km/h les routes les plus étroites sur lesquelles il n’y a pas de bandes blanches au milieu, pas de signalisation. En revanche, toutes celles qui offrent le confort et la sécurité pourront repasser à 90 Km/h », a-t-il annoncé.

 

« Le Premier ministre fait preuve d’une très grande lâcheté ! »

 

Concernant la responsabilité des présidents des départements quant au retour à une vitesse de 90Km/h sur les routes qui leur incombent, François Durovray estime que le Premier ministre fait preuve « d’une très grande lâcheté » sur ce sujet. « Il a décidé de manière autoritaire, sans aucune concertation avec les territoires, le passage de 90 à 80 Km/h. Et maintenant, lorsqu’il faudrait revenir à une situation inverse parce que tout simplement le bon sens l’emporte, il voudrait en faire porter le chapeau aux présidents des départements », déplore-t-il. « Pour ma part, sur mon territoire, c’est un sujet que je vais aborder avec le préfet, avec les forces de l’ordre que sont la police et la gendarmerie, mais également avec les associations de sécurité routière. Au final, c’est moi, évidement, qui signera l’arrêté mais il faut concerter avec tous les acteurs. Si certains d’entre eux m’indiquent qu’ils préfèrent que certains axes restent à 80 Km/h, je suivrai leur conseil », a-t-il souligné.

 

« Traiter chaque territoire pour trouver des solutions adaptées ! »

 

Le président du Conseil Départemental de l’Essonne profité de l’occasion pour confirmer l’investissement, chaque année, de 4 millions d’euros consacrés à l’amélioration du réseau départemental. Il a également indiqué que dans son département, ce sont les conduites addictives avec la drogue et l’alcool qui sont souvent à l’origines des accidents mortels. François Durovray n’a pas oublié d’évoquer le deux-roues qui font partie de la moitié des décès accidentels recensés dans l’Essonne. « Dans un département comme le notre qui est urbanisé, nous avons des conditions de circulation qui sont compliquées. Il faut donc traiter chaque territoire pour trouver des solutions adaptées », a-t-il déclaré.

 

Bernard Gaudin - 18 juin 2019

 

 

Réagissez sur Facebook

societe-corbeil

 

Aidez

Corbeil-infos

à mieux

vous informer  !

 

Essonne : François Durovray sur la chaîne d’information télévisée  « BFM ».

Photo : Copie d’écran BFM