Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Départementale partielle :
Jacques Picard veut « écologiser » le Conseil Départemental

Politique divers

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Conseiller régional de 2010 à 2015, ex-conseiller municipal à Corbeil-Essonnes, Jacques Picard désire « écologiser » les politiques menées par le Conseil Départemental de l’Essonne. Candidat à la succession de Serge Dassault, il veut aussi plus de justice sociale pour les Essonniens.

Militant écologiste historique à Corbeil-Essonnes, ex-conseiller municipal, Jacques Picard a choisi d’être présent à l’élection départementale partielle organisée les 1er et 8 juillet 2018 dans le canton de Corbeil-Essonnes, Echarcon, Lisses et Villabé. Aux côtés de Patrick Polverelli, un enseignant de Villabé qui est son suppléant, le représentant d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) soutenu par Génération S, le mouvement de Benoît Hamon, considère que le Conseil Départemental doit « écologiser » ses politiques. « Dans cette élection, je souhaite alerter sur la catastrophe maintenant présente au quotidien du réchauffement climatique, de l’affaiblissement de notre biodiversité et pointer les mesures urgentes qu’il est nécessaire de prendre en termes d’énergie, de transport, d’aménagement et de logement », fait-il savoir. Jacques Picard entend également « dénoncer avec la plus extrême vigueur les politiques régressives menées par Emmanuel Macron dont la majorité départementale LR se fait le relais ». « La justice sociale doit être au centre des politiques publiques », estime-t-il en jugeant nécessaire « de voter pour l’écologie, pour la démocratie, pour l’égalité et la solidarité ».

 

« Notre modèle de développement n’est pas soutenable ! »

 

« Depuis plus de 40 ans, contre vents et marées, nous, écologistes, affirmons que notre modèle de développement n’est pas soutenable »,  souligne Jacques Picard. « Ma candidature se situe dans cette volonté d’accélérer l’action du Conseil Départemental dans la transition écologique mais aussi de favoriser l’engagement de toutes et tous dans cette action vitale », explique-t-il celui qui a été conseiller régional de 2010 à 2015. Le jeudi 28 juin, à 20 heures, le candidat EELV sera à Villabé, dans la salle Roger Duboz, pour affirmer sa volonté de stopper l’urbanisation en mettant fin à la consommation d’espaces agricoles. Il évoquera également l’avenir du Cirque de l’Essonne, « un projet écologique situé au cœur de la ville ». Il défendra aussi la multiplication par deux en cinq ans des surfaces consacrées à une agriculture bio en Essonne. Question transports, Jacques Picard est opposé à la coupe des branches « Vallée » et « Malesherbes » du RER D. En ce qui concerne les énergies, il est pour l’accélération de leur transition et l’isolation des bâtiments. « Conseiller départemental, j’agirai contre le désert médical qui s’étend en centre Essonne, je favoriserai le développement durable et je m’opposerai à toute tentative de forage sur le pourtour de Lisses concernant le gaz de schiste », affirme Jacques Picard qui veut aussi apporter son soutien aux associations, qu’elles soient culturelles, sportives ou sociales.

 

Bernard Gaudin - 24 juin 2018

politique-corbeil

Réagissez sur Facebook

Départementale partielle : Jacques Picard, candidat EELV à la succession de Serge Dassault.

Photo : DR