En savoir +

Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2016 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr
loisirs-corbeil

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

Corbeil-Essonnes :
Un site Internet
consacré à la Compagnie d’Arquebuse Royale

De nouveau en ligne, le site Internet consacré à la Compagnie de l’Arquebuse Royale de Corbeil évoque un corps militaire créé au XVIème siècle. Vendu comme propriété nationale, l’hôtel de l’Arquebuse situé place Claude Dauphin abrite aujourd’hui le siège des anciens combattants.

 

Le site web consacré à la Compagnie de l'Arquebuse Royale de Corbeil est de nouveau opérationnel. Il évoque dans le détail les pratiques du tir aux XVIIIème siècle en Ile de France et plus particulièrement le fonctionnement du Corps des Arquebusiers Corbeillois à cette époque. Géré par Christian Chemin, ce site Internet est le fruit de l’impressionnant travail de recherche réalisé par L.A. Delaunay. Toutes les informations mises en ligne ont été collectées durant son existence, sachant qu’il a légué toutes ses archives à la ville. A Corbeil, la création de la Confrérie des Arquebusiers remontrait au XVIème siècle. C’est le roi Henri II, souverain de 1547 à 1559, qui aurait pris l’initiative de créer un corps temporaire pour défendre la ville face à l’invasion d’un certain Charles Quint, empereur germanique de 1519 à 1556. L’Arquebuse Royale de Corbeil a longtemps participé, avec le corps municipal et la milice bourgeoise locale, aux fêtes et cérémonies, qu’elles soient civiles ou religieuses. Le 8 septembre 1771, le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre a été promu colonel des Chevaliers de l’Arquebuse, fonction qu’il assumera jusqu’à la Révolution.

Une compagnie dissoute en juillet 1790

 

La Compagnie des Arquebusiers de Corbeil était encore en service en 1790. Dissout par l’Assemblée nationale le 11 juillet de cette même année, ce corps militaire a déposé ses drapeaux dans l’église collégiale Saint-Spire où ils restèrent peu de temps. Vendu comme propriété nationale, l’hôtel de l’Arquebuse situé aujourd’hui place Claude Dauphin, frère de Jean Nohain et célèbre comédien né à Corbeil en 1903, était autrefois attenant à la mairie de Corbeil. L’hôtel de ville très vétuste a été détruit en 1805. En 1963, la maison des Arquebusiers a été transformée en discothèque municipale. Vingt-cinq mille disques étaient à la disposition de la population corbeil-essonnoise qui pouvait les emprunter pour une somme modique. Plus tard, l’hôtel de l’Arquebuse est devenu médiathèque, en attendant la construction, en 1985, de l’important organisme municipal implanté aujourd’hui a proximité du parc de Chantemerle. Rénovée vers la fin des années quatre-vingt-dix, la bâtisse abrite désormais le siège des anciens combattants de Corbeil-Essonnes.

Bernard Gaudin

17 juin 2016

Retour....
Réagissez sur Facebook !.
Les arquebusiers au cours d'un exercice de tir.

Histoire

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : L'Hôtel de l'Arquebuse abrite aujourd'hui le siège des anciens combattants.
Le site « compagnie-arquebuse-royale-corbeil.com »....