Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes :
Le niveau de la Seine baisse lentement

Société

www.corbeil-infos.fr

Après une conséquente montée des eaux, la Seine a enfin entamé une décrue annoncée lente. Dans le quartier du Bas Coudray, les riverains directement touchés par les inondations se considèrent abandonnés et doivent gérer eux-même une situation difficile à vivre au quotidien.

 

Le mardi 30 janvier 2018, à 10 heures, le niveau de la Seine était fixé à 4 m 38 à Corbeil-Essonnes. C’est donc une baisse lente de 18 centimètres qui a été enregistrée depuis le pic de crue estimé à 4 m 56 le dimanche 28 janvier, à 23 heures 20. Reste que dans la rue du Bas Coudray, non loin du stade nautique, la situation est toujours aussi précaire pour les riverains qui continuent à galérer.  « Rien est prévu pour nous aider à sortir de chez nous », nous a confié l’une des habitantes sinistrées. « Si c’était pour aider les gens à aller au marché, j’aurais préféré avoir le dispositif mis en place par le mairie pour aller travailler », a-t-elle regretté en évoquant la navette qui était disponible dimanche matin. « Lundi, nous avons du demandé de l’aide à un voisin qui nous a prêté un bateau gonflable », a-t-elle expliqué en précisant que son mari, de son côté, a tenté vainement de se protéger  avec des sacs poubelles qui n’ont pas tardé à craquer. « Du coup, il est parti travailler complètement trempé », a déploré la riveraine de la rue du Bas Coudray. « Pourquoi n’a-t-on pas installé des passerelles comme dans d’autres communes », s’interroge-t-elle encore aujourd’hui. « Je voudrais malgré tout rendre hommage à Karl et son équipe des Services Techniques de la ville qui ne ménagent pas leurs efforts pour nous aider et nous soutenir », teint-elle à faire savoir.

  

Une cellule de crise en préfecture

 

Depuis le début de la crise, le Centre Opérationnel Départemental (COD) installé en préfecture est sur le pont. Avec l’ensemble des services de l’Etat et du département, la structure placée sous l’autorité de Josiane Chevalier coordonne les actions mises en place en lien direct avec les communes touchées par la crue. Le lundi 29 janvier, au cours d’un point presse, la préfète de l’Essonne a notamment évoqué les problématiques nouvelles qui sont apparues au cours des évènements que nous connaissons actuellement. « Cette crise s’installe dans la durée avec une  décrue très lente qui pourrait durer une semaine », a-t-elle confié aux journalistes présents. « Cela fait plusieurs jours que les équipes du COD et des communes sont mobilisées », a-t-elle assuré avant d’évoquer les problèmes d'assainissement, de sécurité des installations électriques et de circulation routière rencontrés dans diverses localités essonniennes. Pour sa part, Alain Charrier, directeur de Cabinet, a confirmé la lenteur d’une décrue qui pourrait être contrariée par des précipitations fort heureusement annoncées faibles à partir du mercredi 31 janvier.        

 

Bernard Gaudin - 30 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Evry : L'équipe du Centre Opérationnel Départemental (COD) à l'oeuvre en préfecture.
Evry : Josiane Chevalier et Alain Charrier ont fait le point sur les inondations qui touchent l'Essonne.
societe-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : Au Bas Coudray, une vue de la navette mise en place le dimanche 28 janvier par la mairie.