En savoir +

Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2016 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr
loisirs-corbeil

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

www.corbeil-infos.fr

Mainte fois détruit et reconstruit, le pont reliant les deux rives de la Seine a toujours été un ouvrage stratégique important. Anéantie par l’armée allemande il y a tout juste 72 ans, sa dernière version qui porte le nom de l’Armée Patton a été réalisée entre 1952 et 1954.

 

Reliant les deux rives de la Seine, le premier pont de Corbeil et ses huit arches daterait du Xème siècle. En 1590, durant le siège de la ville par le duc de Parme, de violents combats s’y sont déroulés. L’ouvrage se terminait, Rive Droite, par une forteresse dont il ne reste aucune trace. La petite place située face au restaurant « Le Bellevue » peut toutefois être considérée comme un vestige de l'édifice qui comprenait une tour appelée Le Hourdy. En 1610, un pont de pierre avec neuf arches traversait la Seine à Corbeil. En 1727, Louis XV a ordonné l’édification d’une nouvelle structure afin qu’il puisse rendre régulièrement visite à la marquise de Pompadour qui était à Etiolles. Endommagé par la crue de janvier 1802., le pont de Corbeil été partiellement refait en 1838. A moitié détruit par les troupes françaises en 1870, il fut réhabilité en 1873 avant d’être élargi en 1904. Il mesurait alors 110 mètres pour une largeur de 12 mètres. Après la guerre 14-18, le pont a été entièrement refait en 1923. Durant le second conflit mondial, le 24 août 1944, les soldats allemands ont totalement détruit l’ouvrage avant de quitter la ville. Des barques ont permis de relier les deux rives du fleuve avant que la ville puisse mettre en place un service de bacs. Plus tard, une passerelle en bois a été construite en attendant l’édification du pont actuel qui a débuté en 1952 pour s’achever fin 1954.

    

 

Hommage à l’Armée Patton

 

C’est en septembre 1984 que le pont de Corbeil a été associé à l’Armée Patton. Pour la municipalité de l’époque dirigée par Roger Combrisson, député-maire communiste, c’était l’occasion de donner un caractère exceptionnel à la célébration du 40ème anniversaire de la Libération. Pour les élus locaux, ce fut aussi une façon de rendre hommage aux troupes dirigées par un général américain particulièrement efficace durant la seconde guerre mondiale. George Smith Patton Junior est né en Californie en 1885 et est décédé accidentellement en Allemagne le 21 décembre 1945. En août 1944, il commandait la 3ème Armée qu’il a menée de la Normandie à la Moselle.

 

Bernard Gaudin - 24 août 2016

Retour....
Corbeil-Essonnes : C'est en septembre 1984 que la municipalité a assoié le pont sur la Seine à l'Armée Patton.
Réagissez sur Facebook !.

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : Le pont actuel achevé en 1954.
Corbeil-Essonnes : 
La longue odyssée du pont de l’Armée Patton

Histoire

Corbeil-Essonnes : Le 24 août 1944, le pont fut détruit par l'armée allemande qui s'est réfugiée sur la rivre droite du fleuve.

Photo : MPV