www.corbeil-infos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Social

www.corbeil-infos.fr
Corbeil-Essonnes :
Hélio-Corbeil au pied du mur face au Groupe Figaro

Réagissez sur Facebook

social-corbeil

Le disparition de Serge Dassault

 

« Pour l’instant, nous avons du mal à comprendre sa stratégie », regrette-t-il en estimant que la disparition de Serge Dassault n’est pas étrangère à la rupture du contrat concernant le TV Magazine tiré à cinq millions d’exemplaires chaque semaine. « Tant qu’il était là, il a toujours oeuvré pour que l’imprimerie de Corbeil-Essonnes puisse exister », assure-t-il. En attendant, Hélio-Corbeil veut une clarification rapide du Groupe Figaro pour assurer son avenir. «  Il nous faut des garanties de charges commerciales. L’absence d’éclaircissement est de nature à compliquer la mise en oeuvre de notre projet », affirme Bruno Arasa.

 

19 novembre 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Le samedi 17 novembre 2018, l'imprimerie Hélio-Corbeil a ouvert ses portes au public. Sous la menace d'une rupture de contrat avec le Groupe Figaro, l'entreprise corbeil-essonnoise devenue SCOP en 2012 a besoin du soutien de la population locale et des élus pour assurer son avenir.

 

Transformée en Société Coopérative et Participative (SCOP) en 2012, Hélio-Corbeil avec sa centaine de salariés est au pied du mur. En effet, en septembre dernier, le Groupe Figaro a décidé de dénoncer, avec 18 mois de préavis, l’important contrat qu’elle a signé avec l’imprimerie corbeil-essonnoise. Face à cette situation, l’entreprise a souhaité organiser, le samedi 17 novembre 2018, une opération « portes ouvertes » afin d’obtenir le soutien de la population et des élus locaux. « Le Groupe Figaro, notre principal client qui assure 83 % de notre chiffre d’affaire a décidé à la date du 6 septembre 2018 de rompre la relation commerciale que l’on a avec lui », nous a confié Bruno Arasa, le responsable de la SCOP. « La conséquence est assez simple dans la mesure où une diminution de 83 % de la charge de travail d’une entreprise se traduit forcement par sa disparition », déplore-t-il. « Avec cette opération, nous  espérons pouvoir sensibiliser les Corbeil-Essonnois, mais aussi les élus pour que tous nous aident à sortir des griffes du Figaro qui veut nous faire disparaître. Il faut absolument faire vivre le projet industriel que nous portons », explique Bruno Arasa qui est impatient de connaître la position de Jean-Pierre Bechter (DVD), maire de Corbeil-Essonnes et administrateur du Groupe Figaro.  

Corbeil-Essonnes : Par petits groupes, les visiteurs ont pu découvrir l'imprimerie.
Corbei-Essonnes : Une journée portes ouvertes pour obtenir le soutien de la population et des élus.