www.corbeil-infos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Social

www.corbeil-infos.fr

Réagissez sur Facebook

social-corbeil

A Courcouronnes aussi...

 

Le lycée  Georges Brassens situé à Courcouronnes, dans le quartier du Canal, a connu, lui aussi, un regain de tension en ce début de semaine. «Qu’est-ce qui peut justifier des jets de projectiles, des tirs de mortiers, d'artifices et des feux de poubelles visant à casser notamment les biens publics et des biens privés d’habitants qui ont du mal à boucler les fins de mois », s’interroge, Stéphane Beaudet (DVD), maire de Courcouronnes. « J’ai une pensée pour nos forces de l’ordre, pour le proviseur, pour tout le personnel et les enseignants de l’établissement, pour les riverains qui ne méritent surtout pas cela », précise-t-il en espérant, « sans retenue aucune, la plus grande fermeté à l’endroit des casseurs ».

 

10 décembre 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Des nouveaux incidents se sont déroulés devant le lycée Robert Doisneau avec de violents affrontements entre élèves et forces de l’ordre. A Courcouronnes, le lycée Georges Brassens a connu, lui aussi de nouvelles échauffourées avec des feux de poubelles et des tirs de mortiers.

 

Avenue Serge Dassault, devant le lycée Robert Doisneau, de nouveaux affrontements ont opposé, le lundi 10 décembre 2018, vers 9 heures, un groupe composé d’une petite centaine d’élèves aux forces de l’ordre. Face aux nombreux projectiles lancés en directions des policiers, ces derniers ont multiplié les tirs de grenades lacrymogène pour disperser les manifestants et stopper leur progression, via le boulevard Jean-Jaurès, vers le centre d’Essonnes. « Il ne faut pas que les lycéens puissent se rendre en centre ville pour tout casser », nous a-t-on confié pour justifier le blocage des élèves à la hauteur du rond-point Doisneau où des feux de conteneurs à déchets ménagers ont été constatés. Inquiété par la tournure des évènements, d’autant que cinq à six élèves auraient été légèrement blessés au cours des échauffourées, le collectif des enseignants du lycée Robert Doisneau a décidé de se réunir le mardi 11 décembre 2018, à 9 heures.

Corbeil-Essonnes : De nombreuses caillasses et autres cartouches de gaz lacrymogène jonchent la chaussée.
Corbeil-Essonnes : Des conteneurs à déchets ménagers ont été incendiés aux cours des affrontements.
Corbeil-Essonnes :
Encore des incidents devant le lycée
Robert Doisneau
Corbeil-Essonnes : Les forces de l'ordre veulent empêcher les jeunes manifestants de se rendre rue de Paris.